Accueil

Rallye de Monte Carlo 2001

"206, le mauvais numéro" titrait un quotidien sportif le lendemain de ce rallye. En effet, Panizzi abandonnait dès l'ES 1 (Roquesteron) dans un endroit où il pouvait coller le 2e à 20 secondes si ça passait mais ce ne fut pas le cas. Grönholm faisait de même après l'ES 2 et Auriol une spéciale plus tard après avoir mené le rallye. Déjà en 2000 aucune 206, n'avait rejoint l'arrivée quand aucune des trois 206 n'avaient voulu démarrer au matin du dernier jour !

Idem pour Subaru : Märtin abandonna avant même de partir, Solberg sortit de la route, Liatti fut victime d'une casse moteur et Burns d'une panne électrique.

Le rallye fut encore le théâtre de nombreux rebondissements et ce dès le début : scratch de Gardemeister dans l'ES 1 au volant d'une 206 client préparée par Grifone (il terminera finalement étonnant 5e sauvant alors l'honneur des lionnes). Autre spéciale, autre rebondissement : scratch de Gassner dans l'ES 2 sur une Proton Pert Grp N… du jamais vu en championnat du monde !!! Décidément, le Monte Carl' nous réservera toujours d'énormes surprises.

La bataille pour la victoire tourna ensuite à un duel entre C. McRae (en tête) et Mäkinen (à 30'6). Le second entama une magnifique remontée reprenant un peu plus de 28' à l'Ecossais en 2 spéciales puis s'empara de la tête à la veille du dernier jour. McRae abandonna dans le premier passage de notre fameux Turini (ES 12). Sainz finit 2e mais ne fut jamais vraiment inquiétant pour les leaders. Delecour termina 3e.